il est temps de changer la résistance de ma cigarette électronique

Accueil meilleur cigarette électronique il est temps de changer la résistance de ma cigarette électronique

Du tabac à la cigarette électronique, la conversion est de plus en plus fréquente, et ce, depuis l’année 2011. Ce dispositif électronique qui permet de produire une bonne quantité de vapeur grâce à l’échauffement d’un liquide aromatisé d’une manière douce, et ce, sans combustion, grâce à une résistance qui constitue la partie qu’un utilisateur doit changer à un moment donné. Le changement d’une résistance reste un paramètre très important qui influe sur le goût et la qualité de la vapeur, et personne ne souhaiterait avoir son arôme préféré transformé en un goût désagréable, et voir sa vapeur qui diminue en matière de quantité et d’épaisseur. Pour ce fait, dans ce présent article nous abordant le sujet du fonctionnement d’une e-cigarette, de quand la changer et enfin tout ce qu’il faut savoir sur son utilisation.

Comprendre comment fonctionne une résistance

Dans votre cigarette électronique ou appelée e-cigarette, la résistance constitue la partie consommable la plus importante. Cette partie vous permettra de chauffer l’e-liquide que vous avez choisi au préalable qui sera transformé en forme de vapeur. Le remplacement de la résistance est primordial après son utilisation. Sa composition est répartie en deux :

  • une mèche,
  • un résistif.

Afin de comprendre le fonctionnement de votre résistance, il faudrait connaître le rôle de chacune des deux parties la constituant. Le résistif, comme son nom l’indique ça sera la source de chaleur de votre résistance, et sa capacité est exprimée en ohm. Il n’y a pas si longtemps, le fil était composé de Kanthal combiné avec une substance absorbante. Mais désormais, le fil résistif est conçu de Nickel chrome ou d’inox. Sachez que ce choix de matériaux n’est pas dû au hasard, c’est parce que ces deux derniers sont des métaux de transition permettant une meilleure conductivité entre la batterie et la résistance. Pour sa part, la mèche est d’abord imbibée de votre e-liquide en fonction de vos préférences en goût. En ce qui concerne sa composition, les fabricants ont laissé libre cour à leur imagination pour donner naissance à des mèches en fibre de verre, fibre de silice, coton cardé, coton bio…etc. Sachez, qu’en grande partie les vapoteurs ont toujours tendance à utiliser des résistances inférieures à 1 ohm qui est une résistance électrique assez élevée. Ceci dit, il est dans votre intérêt de savoir que plus la résistance électrique est basse plus le temps de chauffe de l’e-liquide est réduit, induisant ainsi une déshydratation de la résistance. Pour de meilleures conditions d’utilisation, tachez de ne pas trop chauffer votre résistance et éloigner vos moments de vapotage.

Changer la résistance de mon e-cigarette : quand est-ce le bon moment ?

Afin de changer votre résistance au bon moment, il faudrait que vous vérifiiez ces paramètres :

  • saveur de votre e-liquide présente une altération,
  • persistance du gout de brûlé,
  • la vapeur est à quantité réduite par rapport à la normale.

Si votre e-cigarette présente l’un de ces signes, pensez directement à changer votre résistance par ce que là, c’est le bon moment pour le faire. Cependant, vous pouvez avoir recours à une autre alternative qui est de simplement vérifier l’état de votre résistance en s’assurant qu’elle n’est pas trop encrassée. Voici à votre disposition quelques conseils :

  • effectuez la méthode de Dry-Burn dont le principe est de chauffer au maximum votre résistance impliquant ainsi la brulure de résidus des e-liquides utilisés. Il est vrai que pour effectuer cette technique, il faudrait être vigilant à ne pas casser les parties fragiles de la résistance,
  • brossez-la à l’aide d’une brosse métallique,
  • rincez la résistance pour éliminer les fines particules restantes.

Bien que cette vérification ne marche pas toujours, il vaudrait mieux se fier à votre intuition en se basant sur les trois critères cités en haut, et changer votre résistance sans cassement de tète. Avant de clôturer ce point, il faudrait savoir que beaucoup de paramètres influent fortement sur la durée de vie d’une résistance. Nous citons :

  • la composition en glycérine végétale du e-liquide que vous choisissez. Notez que plus cette première est élevée plus l’encrassement sera présent,
  • la fréquence d’utilisation : pour une personne qui l’utilise fréquemment, il faudrait compter un changement de résistance de 1 fois par semaine,
  • en cas de chute ou de choc de votre e-cigarette, car ceci provoque la cassure du fil résistif,
  • un défaut de fabrication,
  • un mauvais montage des parties de l’e-cigarette,
  • une fuite de clearomiseur provoquant la noyade de la partie de la résistance en contact avec la batterie.

Utilisation d’une résistance : ce qu’il faut savoir !

Pour une bonne utilisation de votre résistance, il est impératif d’éviter toute source d’incompatibilité. Cette partie est en contact direct avec l’e-liquide que vous utilisez, ceci induira une variation thermique qui influera directement sur la durée de vie de la résistance. Pour ce fait, le choix que vous porterez pour l’achat d’une nouvelle résistance ne doit sur tout pas se faire au hasard.

Par ailleurs, les fabricants d’atomiseurs confectionnent des résistances propres à leurs matériels uniquement. Un autre point, il faudra bien accommoder la puissance de votre e-cigarette à la résistance, et ce en consultant la notice. Afin de ne pas avoir trop de calculs à faire là-dessus, il existe désormais des e-cigarettes équipées d’une protection électronique qui empêchera l’utilisateur à avoir recours à des résistances électriques trop basses. En cas où vous ne seriez pas adepte de cet automatisme, il faudrait régler la puissance à la valeur optimale d’utilisation préconisée. La norme à ne pas dépasser est une résistance inférieure à 0,5 ohm.

Pour résumer tout cela, notez que si la température de la résistance dépasse un certain seuil, vous provoquerez la dégradation de l’e-liquide, induisant un encrassement qui, comme cité précédemment, est l’un des facteurs contribuant à diminuer la durée de vie de la résistance. Mais aussi, utiliser une résistance inadéquate en matière de puissance, ceci provoquera la formation de substances nocives pour le vapoteur, or que ce dernier est souvent une personne fumeuse qui souhaiterait diminuer les risques liés au tabac fumé.